Tout sur l'immobilier en Guyane et alentours
estimation en Guyane
Vendre un bien

Estimation immobilière : l’emplacement comme critère n°1

La situation géographique de votre appartement ou de votre maison est un critère déterminant pour l’estimation en Guyane de votre bien immobilier. Certes, ce n’est pas le seul comme vu précédemment dans cet article relatif aux critères pris en compte par l’agent immobilier, mais il est indispensable. Pour quelle raison l’emplacement est-il une donnée importante pour estimer votre propriété ? Que considère-t-on comme un bon emplacement  ? Voyons ensemble ce premier critère.

Pourquoi l’emplacement est-il un critère important pour une estimation en Guyane ?

L’emplacement permet de déterminer le prix du m² en Guyane. Ainsi un bien immobilier se trouvant à Matoury, Cayenne ou encore Kourou n’aura pas la même valeur. Une estimation en Guyane prendra en compte la position géographique de votre appartement ou de votre maison. Ce qui signifie la ville, mais également le quartier, la rue, voire l’emplacement dans l’immeuble. La recherche de certains endroits influe sur les prix, plus que d’autres.

Qu’est-ce qu’un bon emplacement ?

Comment se fait-il qu’un lieu plus qu’un autre soit considéré comme un bon emplacement et qu’il impacte le prix du m² en Guyane ? Selon les professionnels de l’immobilier, un emplacement de qualité est un endroit où beaucoup d’acheteurs souhaiteraient vivre. Le fait qu’il y ait plus de demandes que d’offres agit sur la fluctuation des prix. Étant donné qu’il y a moins de logements en vente que d’acquéreurs, les prix augmentent naturellement. Mais pourquoi un lieu suscite-t-il plus d’engouement qu’un autre ?

Quelles sont les caractéristiques d’un bon emplacement ?

Lors d’une estimation, plusieurs critères permettent de définir un bon emplacement :

  • Des services et des commodités proches: dans la plupart des cas lorsqu’on achète un appartement ou une maison, c’est pour y vivre. La valeur du logement ne se limite pas uniquement à sa situation géographique, mais à la qualité de l’environnement. Plus qu’un bien immobilier, les acheteurs recherchent un quartier où ils trouvent tous les services et commodités dont ils ont besoin : écoles, commerces, axes routiers, transports en commun… Un lieu dynamique et bien desservi nécessitera plus d’engouement, par conséquent cela augmentera les prix de vente des propriétés de la zone en question.
  • Des zones d’emploi proches: une autre caractéristique qui définit un bon emplacement est la proximité des zones d’emploi. La plupart des acquéreurs recherchent un bien immobilier qui est proche de leur travail. Ce qui explique que les logements situés en centre-ville ou dans une zone économique active sont plus recherchés. Les prix sont plus élevés que ceux des biens se trouvant dans une zone rurale, tout au moins pour une résidence principale.

estimation en Guyane

D’autres critères géographiques à prendre en compte

Nous l’avons vu, la proximité des commodités et du travail ont un impact sur la qualité de l’emplacement. Toutefois, cela n’explique pas toujours les fluctuations d’une estimation en Guyane d’une rue à l’autre, voire au sein d’un même immeuble. Et pour cause, d’autres critères géographiques entrent en compte pour définir un bon emplacement :

  • L’exposition du logement : le positionnement du logement a un impact sur la luminosité. Un bien mal exposé aura moins de soleil et une plus grande consommation de chauffage.
  • La vue extérieure : lors de leurs recherches, les acheteurs sont sensibles à la vue extérieure et sont prêts à faire un effort financier si celle-ci est belle.
  • Le confort : même si les commodités influent sur l’estimation, elles peuvent être à l’origine de nuisances comme le bruit, l’insécurité… Ces points sont à prendre en compte et peuvent avoir une influence sur le confort de vie des propriétaires.

Ces critères permettent de définir si l’emplacement est de bonne, moyenne ou mauvaise qualité lorsqu’on parle de valeur mobilière. Ils contribuent à déterminer le prix du mètre carré. Toutefois, d’autres critères y contribuent également comme la taille du bien, l’âge de la construction, les prestations du logement, les critères subjectifs et les données locales utilisées par l’agent immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer