Tout sur l'immobilier en Guyane et alentours
évaluer un bien immobilier en Guyane
Vendre un bien

La première évaluation immobilière est cruciale

Mettre un prix sur un appartement ou une maison, ce n’est pas chose facile, notamment pour le vendeur. En effet, il est souvent difficile pour celui-ci de rester objectif et le risque est de surestimer son domicile. Il est important d’évaluer un bien immobilier en Guyane de façon efficace pour que la transaction ne traîne pas en longueur. Dans la majorité des cas, la première estimation est cruciale. Voici pourquoi !

Évaluer un bien immobilier en Guyane : une étape décisive pour la vente de votre logement

Avant de rédiger l’annonce de la vente de votre propriété, une estimation ou une expertise est à réaliser. L’information qui en découle permet de fixer un « juste prix » qui est en accord avec le marché immobilier local, que vous habitiez Cayenne ou Matoury.

Plus ce montant est en phase avec l’offre et la demande du moment, plus vous avez de chance de vendre dans les meilleurs délais. En revanche, si votre logement est surestimé, vous risquez d’attendre des mois avant de trouver un acquéreur. L’inconvénient est que vous perdrez de l’argent. Ce sont les raisons pour lesquelles il est primordial de savoir évaluer un bien immobilier en Guyane.

L’importance du premier prix fixé

Avant de mettre en vente un logement, il est important d’évaluer un bien immobilier en Guyane. Il faut que cette estimation soit de qualité, car on a souvent tendance à prendre en compte la première information. Il s’avère difficile de revenir sur celle-ci. C’est la raison pour laquelle fixer le premier prix est une étape cruciale.

Par exemple, vous envisagez de vendre votre moto d’occasion. Vous demandez successivement conseil auprès de deux connaissances. La première n’y connaissant rien vous conseille 3000 €. La seconde, experte dans le domaine, vous conseille 2000 € après l’avoir expertisée. Entre les deux réponses, laquelle allez-vous suivre ? Même si le second avis vous semble le plus avisé, vous serez sans doute tenté de choisir le premier qui est également le plus élevé.

Il en est de même pour votre maison ou votre appartement. Il existe de fortes probabilités que vous restiez sur la première estimation, notamment si les suivantes proposent une valeur plus faible. Cela est vrai, surtout, si vous avez fait des projets en prenant en compte le premier avis de valeur. Il s’agit par exemple :

  • de l’achat d’un nouveau bien pour lequel le prix de cette vente vous servirait d’apport ;
  • d’un prêt relais, que vous avez signé, basé sur la première évaluation.

En bref, évaluer un bien immobilier en Guyane correctement dès la première estimation est primordial, car une baisse de prix peut être problématique.

évaluer un bien immobilier en Guyane

L’impact d’une mauvaise première estimation

L’inconvénient de la première estimation est qu’elle reste en tête, notamment lorsqu’elle est au-dessus du prix du marché. Si par la suite, vous bénéficiez d’évaluations qualitatives correspondant au prix du marché, mais moins élevées, il est difficile de ne pas faire une fixation sur la première. Or, lorsqu’une transaction immobilière traîne, la cause principale est le prix. Celui-ci est souvent trop élevé et fixé par le propriétaire.

Une mauvaise évaluation a deux principales conséquences :

  • le prix de vente de votre logement est trop élevé, la transaction risque de traîner des mois, voire des années ;
  • au bout d’un certain temps, si vous désirez toujours vendre, vous serez amené à réduire le prix. Au début, la baisse sera peu élevée. En revanche, si les acheteurs sont frileux ou les prix de l’immobilier baissent, vous risquez de devoir diminuer le prix, peut-être en dessous de la valeur de votre bien.

Ces conséquences font qu’il est important de bien évaluer un bien immobilier en Guyane immédiatement. L’idéal est de confier la vente immobilière à un professionnel qui a l’expertise nécessaire permettant de vous donner le juste prix dès la première fois.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer