Tout sur l'immobilier en Guyane et alentours
location saisonnière en Guyane
Louer un bien

La location saisonnière en 7 questions

Il existe différents types de location. En effet, vous pouvez mettre à disposition un appartement ou une maison, meublé ou non, sur une durée plus ou moins longue. Il s’agit d’un bail classique. Vous pouvez opter pour la location étudiante, dont le bail correspond à l’année universitaire. Puis, si vous habitez un lieu touristique, vous avez la possibilité de proposer votre logement à des personnes de passage. C’est ce qu’on appelle la location saisonnière. Si vous êtes tenté, sachez qu’elle est assez spécifique. Voici en 7 questions plus d’informations sur la location saisonnière en Guyane.

1. La location saisonnière en Guyane : qu’est-ce que c’est ?

La location saisonnière d’un appartement ou d’une maison consiste à louer ce bien pendant une courte durée. Celle-ci sera d’une à plusieurs nuits. On parle de « saisonnière », car elle correspond à la période touristique selon le lieu d’habitation (en hiver pour la montagne, en été pour la mer). Pour ce bail, le bien doit être meublé. Si vous désirez connaître chaque type de location, vous trouverez des informations dans cet article.

2. Quelle est la procédure pour une location saisonnière ?

Contrairement à la mise en place d’une location classique, la procédure est différente. Les démarches pour une location saisonnière en Guyane diffèrent selon que votre logement est votre lieu d’habitation ou un bien dédié à cette activité.

  • Si c’est votre résidence principale : la durée de location est inférieure à 4 mois. Vous devez être propriétaire du bien loué, si vous en êtes locataire, il vous faut l’accord du bailleur.
  • Si c’est un logement dédié à une location pendant toute l’année, la mairie en sera informée, de même que l’administration fiscale et éventuellement la copropriété.

Au même titre qu’une location classique, les diagnostics immobiliers sont à effectuer et à mettre à disposition du locataire. Le DPE est une exception, car il concerne les locations de plus de 4 mois.

Sachez également qu’en Guyane française, certaines villes comme Cayenne ou Kourou appliquent une taxe de séjour.

3. Quelle imposition pour les revenus issus d’une location saisonnière ?

Contrairement à un bail longue durée, la location saisonnière en Guyane n’est pas imposée de la même façon, à savoir comme des revenus fonciers. Cette prestation est considérée comme une activité commerciale, par conséquent elle est à déclarer comme bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Deux régimes se distinguent et dépendent du seuil de vos revenus. Si vous percevez moins de 70 000 €, il s’agit du régime micro BIC, par conséquent vous bénéficiez d’un abattement de 50 % pour les charges. Au-delà du seuil, il s’agit du régime réel pour lequel vous pouvez déduire les charges de vos revenus.

4. Devez-vous limiter le nombre de locataires ?

Pour votre location saisonnière en Guyane, il est conseillé de s’en tenir à la capacité d’accueil de votre appartement ou de votre maison. Si votre logement est fait pour 5 personnes et qu’un groupe de 10 personnes vous le louent, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises. Par ailleurs, c’est une location meublée, dans laquelle le mobilier et l’aménagement correspondent au nombre de personnes qu’elle peut accueillir. Il s’agit de votre bien, il est important que vous fixiez des limites pour le bon déroulement de la location.

location saisonnière en Guyane

5. Devez-vous souscrire une assurance pour une location touristique ?

Si vous optez pour la location saisonnière en Guyane, la souscription d’une assurance n’est pas obligatoire. En effet, il incombe aux locataires saisonniers de contracter cette assurance, comme pour un bail classique. C’est leur responsabilité qui doit être couverte. Ils ont la possibilité d’utiliser leur assurance habitation, de choisir une assurance spécifique le temps du séjour ou de ne pas s’assurer. Toutefois, vous pouvez prendre les choses en main et assurer votre bien pour vos locataires.

6. Devez-vous rédiger un bail et réaliser un état des lieux ?

Une location saisonnière en Guyane peut donner l’impression qu’établir un contrat est facultatif or ce n’est pas le cas. Un bail écrit est obligatoire. Vous devez y mentionner le descriptif du logement ainsi que le tarif. Si vous déléguez la gestion à un professionnel immobilier ou une plateforme, ce sont ces derniers qui en auront la charge. Quant à l’état des lieux, c’est vous qui décidez de le faire. Il est recommandé de réaliser un inventaire à l’entrée et à la sortie de vos locataires.

7. Faut-il déléguer sa gestion à un professionnel ?

Une location saisonnière en Guyane demande de la disponibilité, notamment si vous louez toute l’année. Étant donné que ce sont de courts séjours, il y a beaucoup d’entrées et sorties auxquelles vous devez assister. Vous avez à répondre aux questions des vacanciers, vérifier que le ménage est effectué… Cela prend beaucoup de temps et c’est parfois difficile de concilier ces tâches avec une activité professionnelle. La solution est de déléguer cette gestion locative à un professionnel comme une agence immobilière. Il s’agit du même principe qu’une location classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer