Tout sur l'immobilier en Guyane et alentours
Vendre un bien

Les étapes à suivre pour préparer une vente immobilière en Guyane

À partir du moment où vous décidez de mettre votre habitation en vente, il est indispensable de bien vous préparer. Qu’il s’agisse de votre première vente ou non, cette préparation est la condition sine qua non pour réussir votre transaction – ou du moins, pour mettre un maximum de chances de votre côté. Mais comment faire ? Quelles sont les étapes à connaître pour bien préparer une vente immobilière en Guyane ? Voici les 4 phases à connaître absolument pour aller au bout de votre projet !

1. Faire le point sur l’objectif de la vente

Votre projet de transaction peut s’inscrire dans divers contextes. Suite à un changement de situation familiale, par exemple. Du fait d’une mutation professionnelle. Parce que vous entendez vous rapprocher de votre lieu de travail. Ou encore, plus simplement, un heureux événement vous pousse à vouloir vivre dans un logement plus grand !

La manière dont vous allez préparer une vente immobilière en Guyane dépend en partie des raisons pour lesquelles vous avez pris cette décision. En particulier, le délai de vente est tributaire de vos besoins.

  • Le délai de commercialisation dépend de la localisation du bien mais aussi des caractéristiques de celui-ci (nombre de pièces, superficie, ancien ou neuf…)
  • La signature de l’acte définitif intervient généralement entre 3 et 4 mois après celle du compromis de vente. Pendant cet intervalle de temps, le notaire vérifie l’existence d’un éventuel droit de préemption. Le compromis peut par ailleurs comporter une clause suspensive qui conditionne l’engagement de l’acquéreur à l’acceptation de sa demande d’emprunt auprès de sa banque.

Autant le délai de signature ne peut être modulé (sauf dans certaines limites et en accord avec l’acheteur), autant la commercialisation dépend entièrement de critères contextuels : état du marché immobilier, caractéristiques du bien, façon de le mettre en vente et de diffuser votre annonce, etc.

2. Procéder à une estimation immobilière

L’estimation de la valeur du bien est la deuxième étape, incontournable, pour bien préparer une vente immobilière en Guyane. Le but est de proposer aux candidats à l’acquisition un prix juste, correspondant à la réalité du marché. La surestimation de la valeur vénale ferait s’enliser la transaction en décourageant les potentiels acquéreurs. À l’inverse, si vous proposez un prix trop bas, votre vendriez alors à perte.

Pour réaliser une bonne estimation de la valeur de votre logement, vous devez tenir compte de plusieurs critères :

  • La localisation de la maison ou de l’appartement
  • La proximité des commodités (commerces, écoles…)
  • L’accès au quartier ou à la ville (les bus ou les trains qui desservent la localité, entre autres)
  • La présence éventuelle d’une terrasse ou d’un balcon
  • L’orientation…

Si le logement fait partie d’une copropriété, il faudra considérer :

  • Son positionnement dans l’immeuble : au rez-de-chaussée ou à l’étage
  • Le règlement de la copropriété : répartition des charges pour l’entretien des parties communes, par exemple

N’oubliez pas que la valeur vénale du bien ne correspond pas forcément à sa valeur commerciale. Pour éviter la moindre erreur de jugement, confiez à un professionnel le soin d’estimer la valeur de votre bien. Plus le prix sera juste et acceptable pour les acquéreurs, moins il y a de risque que la vente s’enlise.

3. Préparer une vente immobilière en Guyane : le dossier de vente

Pour préparer une vente immobilière en Guyane, il vous faudra réunir un certain nombre de pièces justificatives à jour de validité. Certains de ces documents sont regroupés dans le dossier de diagnostics techniques (DDT), lequel sera annexé au compromis de vente. Le DDT inclut :

  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui renseigne le vendeur et l’acheteur au sujet d’éventuels travaux à réaliser pour réduire la consommation d’énergie du logement et ses émissions de gaz à effet de serre
  • L’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT) : sa réalisation est rendue obligatoire par un arrêté préfectoral ou municipal et concerne donc une zone géographique précise
  • Les diagnostics plomb et amiante : si le permis de construire a été délivré avant une certaine date
  • Les diagnostics gaz et électricité : si les réseaux datent de plus de 15 ans

Notez au demeurant que toute annonce de vente immobilière qui ne mentionne pas les résultats du DPE est illégale.

D’autres documents sont indispensables au dossier de vente :

  • Les justificatifs de travaux réalisés
  • Les justificatifs de votre droit de propriété : le titre de propriété, les 2 derniers avis de taxe foncière, la police d’assurance…

Pour le cas d’un appartement en copropriété :

  • Le règlement de copropriété
  • Le montant des charges des 3 dernières années
  • Les PV des assemblées générales au cours des 3 dernières années
  • Le carnet d’entretien de l’immeuble

4. Présenter sa maison ou appartement sous son meilleur jour

Pour bien préparer une vente immobilière en Guyane, il s’agit ensuite de ranger, de nettoyer et de valoriser votre bien. Cette opération, longue mais indispensable, vous permet de préparer les lieux en vue de la séance photo (incontournable si vous voulez illustrer votre annonce immobilière) et dans l’optique de la session de visites qui va s’ensuivre. Ensuite, diffusez votre annonce correctement et efficacement !

D’une part, les photos. Elles doivent mettre en valeur votre logement tout en renseignant les acheteurs potentiels sur l’état du bien, la distribution des pièces, etc. S’il s’agit d’un appartement, proposez également des vues de l’immeuble et des parties communes. Enfin, rien ne vous empêche d’ajouter des images de l’environnement immédiat (rue, quartier, commodités, équipements publics). Mais vu le peu de place disponible dans l’annonce pour les visuels, focalisez-vous en premier lieu sur les vues de l’intérieur du logement (et de l’immeuble, le cas échéant).

D’autre part, la diffusion de votre annonce. Optez pour les meilleurs supports physiques et digitaux afin d’assurer la diffusion de votre offre de vente dans des conditions optimales, c’est-à-dire pour toucher un maximum d’acheteurs potentiels. Les petites annonces ou les portails web sont des canaux qui constituent de véritables carrefours où se rejoignent acquéreurs et vendeurs. N’hésitez pas à les utiliser à bon escient !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer