Tout sur l'immobilier en Guyane et alentours
Vendre un bien

4 questions à vous poser si votre vente de maison n’avance pas

Vendre un bien immobilier suppose d’en passer par un long processus constitué de nombreuses étapes. Même si vous avez suivi tous nos conseils pour une vente immobilière réussie, il se peut néanmoins que votre transaction tombe au point mort : pas d’offres d’achat malgré les visites, ou pas de visites malgré votre annonce, etc. Dans ces circonstances, la meilleure chose à faire est de prendre de la distance pour détecter le problème : qu’est-ce qui bloque votre vente de maison en Guyane ? Voici cinq questions essentielles à vous poser pour tâcher de trouver la solution.

1. Votre prix de vente est-il raisonnable ?

Soyons clairs : si votre prix de vente est supérieur de 10 % aux autres biens équivalents dans la même zone, vous avez peu de chances de trouver acquéreur. Vous vous sentez concerné ? Alors, il est fort possible que cela soit la seule et unique raison pour laquelle votre vente de maison en Guyane est bloquée. Les acheteurs ne sont pas dupes : ils ont accès à quantité d’informations au sujet du marché immobilier local et des prix pratiqués. A moins que vous vendiez un bien d’exception, ils ne seront pas prêts à injecter une somme plus élevée pour acquérir votre propriété, quand ils pourront en choisir d’autres plus accessibles – pour une opération financière moins risquée.

A l’inverse, si vous fixez un prix en adéquation avec le marché, vos chances de trouver preneur augmenteront considérablement. Pour obtenir l’estimation la plus juste, l’aide d’un professionnel est de rigueur. Cela aidera grandement votre vente de maison en Guyane.

2. La période est-elle la bonne ?

Le marché immobilier est en partie saisonnier. Certains biens se vendent toute l’année, d’autres sont soumis à une forme de périodicité. Prenez les maisons, par exemple : destinées à être habitées par des familles, elles sont généralement cherchées aux alentours du printemps. De cette manière, les parents espèrent trouvent leur nid douillet en amont de l’été, pour que l’installation se déroule durant les grandes vacances et pour assurer une rentrée sereine à leurs enfants. Ce n’est pas le cas des appartements de petite taille, qui peuvent trouver preneur à n’importe quel moment.

La période joue donc un rôle conséquent dans une vente de maison en Guyane. Si ce n’est pas le bon moment, peut-être serait-il judicieux de la mettre en location pour vendre plus tard ?

3. Votre annonce de vente de maison en Guyane est-elle percutante ?

Faute d’un texte percutant et informatif, et de photos de belle qualité, votre annonce immobilière risque de passer totalement inaperçue. Et de mettre votre vente de maison en Guyane à l’arrêt. C’est d’autant plus dommageable que votre propriété est magnifique… C’est juste que, peut-être, vous ne l’avez pas suffisamment mise en valeur avec une annonce de qualité et bien conçue. Celle-ci a pour objectif de donner un avant-goût aux acheteurs potentiels et de titiller leur curiosité pour qu’ils aient envie de venir voir de quoi il retourne.

Si vous constatez que vous avez peu de contacts et de visites, votre annonce est sans doute la cause du problème !

4. Avez-vous mis en valeur votre bien ?

Vous avez beaucoup de visites, mais pas une seule offre ? Le souci réside sans doute dans la présentation de votre maison. Autrement, comme expliquer que les candidats à l’achat se bousculent pour venir voir votre propriété, et qu’ils s’évanouissent dans la nature aussitôt après, sans vous avoir proposé un prix ?

N’oubliez pas qu’il est essentiel de présenter votre logement sous son meilleur jour, quitte à réaliser quelques travaux de remise en état. Ceux-ci pourront d’ailleurs se voir dans vos diagnostics immobiliers, et particulièrement dans le DPE qui donne des indications sur la consommation énergétique du logement. Pour que votre vente de maison en Guyane se passe bien, vous devez faire visiter une propriété en excellent état.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer